World of Warcraft devait être gratuit

La Games Developer Convention de Paris accumule les révélations fracassantes. Après Chris Kline qui confesse l’échec permanent de Bioshock, voilà que Rob Pardo de Blizzard se confie sur World of Warcraft.

A vous tous qui payez environ 10 à 14€ par mois, dans le participer à la grande foire du point d’expérience, sachez que World of Warcraft devait à l’origine être gratuit. Financé par la publicité, il aurait ainsi réalisé une utopie énoncée en début de projet. Toutefois, comme le précise Pardo, au fur et à mesure que l’étude de marché avançait, ils se sont aperçus que ce système n’était pas viable.

Derrière l’écran, ce sont en effet des serveurs, des techniciens qui assurent la maintenance 24/7, des animateurs et des équipes qui se chargent d’ajouter du contenu ou de coder les patches réguliers. Il faut bien faire manger ces gens.
Dans l’utopie du gratuit, vous n’auriez pas à débourser le moindre rouble pour anéantir votre vie sociale, en échange de nombreux emplois contribuant à améliorer le service au quotidien.

On se retrouverait alors comme dans Second Life, où « des foules d’analphabètes stupides manifestent contre le lag et les pannes de serveur, alors qu’ils ont tous des comptes gratuits. C’est ça que vous auriez voulu ? Non, personne ne veut que son MMO ressemble à Second Life. »

Même pas Second Life.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *